SOS'Animals


Parce-que leurs vies sont entre nos mains, nous devons les protéger : agissons ensemble.
 
AccueilMembresGroupesCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Sos-animaux est désormais admin !

Partagez | 
 

 Nouvelle du 6 Mars 10 : Treize projets français ont été sélectionnés par le programme européen Life+

Aller en bas 
AuteurMessage
Veritas

avatar

Féminin Localisation : France, vers Genève
Messages : 2348
Age : 25

MessageSujet: Nouvelle du 6 Mars 10 : Treize projets français ont été sélectionnés par le programme européen Life+   Sam 6 Mar - 19:48

(j'ai pas encore lu XD)

Suite à l'appel à projet clôturé en octobre 2008, la Commission européenne a sélectionné 196 projets dans le cadre du programme de financement Life+ sur plus de 600 propositions. 207 millions d'euros leur seront consacrés soit 50% de leurs besoins. Treize projets sont portés par des acteurs français dont cinq dédiés à la nature et la biodiversité, quatre à des techniques environnementales et cinq à de nouvelles politiques de gestion.

Protection des espèces et restauration des habitats

La Commission européenne a souhaité soutenir des projets visant à restaurer et à conserver l'habitat d'espèces menacées ou en voie d'extinction. Ainsi, le projet Chiro Med porté par le Parc naturel régional de Camargue, visera à mettre en place un réseau de gîtes de reproduction destinés au Grand Rhinolophe (Rhinolophus ferrumequinum) et au Murin à oreilles échancrées (Myotis emarginatus), deux espèces de chiroptères fortement menacées en Europe et présents en Camargue.
Dans les Vosges, le Conseil Régional de Lorraine se penchera quant à lui sur le Grand Tétras (Tetrao urogallus), un oiseau emblématique des forêts vosgiennes mais dont l'effectif a fortement chuté (moins d'une centaine d'individus à l'heure actuelle contre 500 en 1972). L'objectif est de maintenir un habitat favorable à savoir les vieilles forêts de conifères et créer des zones de tranquillité.

La Commission européenne financera également un projet de restauration de la dynamique des habitats alluviaux rhénans sur l'île du Rohrschollen près de Strasbourg. Cette île accueille un écosystème rare constitué de forêts alluviales caractéristiques des couloirs forestiers qui jalonnaient jadis les rives de fleuves issus des Alpes mais qui nécessite un régime de crue pour être conservé. Le projet vise par conséquent à rétablir des crues dynamiques calquées sur le rythme hydrologique du Rhin en créant un ouvrage hydraulique.

De son côté; le projet URBANBEES mené par l'Inra d'Avignon et dédié à la préservation des abeilles sauvages consistera à mettre au point un plan de gestion des espaces verts en zone urbaine compatible avec la préservation des abeilles sauvages. Ce plan sera principalement basé sur la mise en place d'équipements de nidification spécifiques et de corridors biologiques avec deux objectifs : augmenter le nombre d'habitats favorables aux abeilles et réduire l'isolement génétique des populations. Le plan de gestion sera élaboré à Lyon avant d'être décliné dans les villes de Londres et Berlin.

Optimisation de technologies de traitement

Plusieurs projets visent par ailleurs à améliorer des technologies de traitement en matière d'énergie, de déchets et de dépollution de l'air. Ainsi, la Commission européenne a retenu le projet PhotoPaq visant à tester les matériaux de construction dépolluants arrivés récemment sur le marché. Ces produits commerciaux applicables sur tout type de supports réagissent à la lumière en produisant des réactifs oxydants capables de capter les polluants atmosphériques. Le projet vise à tester leur efficacité en condition réelle sur les oxydes d'azote, les composés organiques volatils et les particules ultrafines. Ces produits seront, dans une première phase, appliqués dans un tunnel de la ville de Bruxelles puis dans un milieu plus ouvert comme un axe routier.
Un autre projet vise à valider un prototype de pyrogazéification pour le traitement des boues de station d'épuration. Cette technique consiste à chauffer à très haute température (jusqu'à 900°C) des boues préalablement asséchées afin de les transformer en gaz. Ce gaz est ensuite valorisé sous forme de chaleur pour le séchage des boues en amont et la montée en température du procédé (circuit fermé). ''Ce procédé ne rejette aucun polluant, aucun résidu puisque tout est brûlé et constitue une nouvelle forme de valorisation moins polluante que les procédés actuels que sont l'incinération, l'enfouissement et l'épandage'', explique Marie Fauchadour du Cabinet Conseil Euroquality. ''C'est également un procédé plus performant que la méthanisation'', ajoute-t-elle. Brevetée par la société Finaxo Environnement, cette technologie sera mise en place dans la station d'épuration de Fismes (51) en juillet prochain afin d'être testé en situation réelle pendant plusieurs mois.

Nouvelle politique et gouvernance

Le programme Life+ financera par ailleurs la réalisation d'un programme de développement durable dans les entreprises de propreté (projet CISDP), la mise en place d'un système de modélisation et de prévision de la qualité de l'air en Roumanie (projet ROMAIR) et la conception d'un plan stratégique afin de minimiser les déchets organiques urbains. Baptisé MINIWASTE, ce dernier projet consiste à mettre en place un programme de compostage des déchets organiques au sein de la Communauté d'Agglomération Rennes Métropole. 50% de la population en habitat individuel et 25% de la population en habitat collectif seront impliqués avec, comme résultat attendu, la réduction de plus de 80% des déchets organiques.

Florence Roussel

©️ Tous droits réservés Actu-Environnement
http://www.actu-environnement.com/ae/news/projet_life_france_9733.php4
Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle du 6 Mars 10 : Treize projets français ont été sélectionnés par le programme européen Life+
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SOS'Animals :: Agir ensemble :: L'Homme & la Planète :: L'Environnement :: Nouvelles-
Sauter vers: